History

History

Madame Carven fonde sa Maison de Couture en 1945, à la fin de la guerre. Soucieuse des réalités de son temps, elle propose une mode qui oscille entre épure et insouciance, annonçant la naissance du prêt-à-porter. Dès ses débuts, elle rencontre le succès : elle se distingue avec sa robe « Ma Griffe » réalisée dans une toile de coton rayée de vert et de blanc qui deviendra le signe distinctif de la maison. Née en 1909, Marie-Louise Carven épouse en 1939 Philippe Mallet, frère de l’architecte Robert Mallet-Stevens qui signera entre autres la célèbre villa Noailles à Hyères. Dès son plus jeune âge, elle manifeste un intérêt pour la mode, confectionnant des tenues pour son chat de compagnie. Carven est aussi sa première cliente. Ne trouvant pas à s’habiller chez les couturiers de son temps, elle crée un style à son image qui s’adresse à toutes les femmes. Elle met à l’honneur des tissus encore peu utilisés à l’époque : vichy rose, broderie anglaise et autres cotons indiens. Elle cultive la spontanéité, la jeunesse est son inspiration. Elle supprime les artifices, favorise le confort et l’aisance, réduit l’ornement. Le style Carven s’impose dans la rue comme dans les magazines de mode. Globe-trotter insatiable, la créatrice multiplie les voyages pour présenter sa mode. Elle réalise plusieurs tours du monde en cinquante ans exportant l’image de la parisienne aux États-Unis, au Brésil, jusqu’au Moyen-Orient et en Asie. Surnommée « la plus petite des grands couturiers », Madame Carven se retire après 50 ans de création. Elle disparait en 2015, à l’âge de 105 ans. En septembre 2021, l’ouverture du flagship au 6 Rond-Point des Champs Elysées, ici même où Madame Carven avait débuté, sonne comme un signal de renaissance pour le label.

History

History

Madame Carven fonde sa Maison de Couture en 1945, à la fin de la guerre. Soucieuse des réalités de son temps, elle propose une mode qui oscille entre épure et insouciance, annonçant la naissance du prêt-à-porter. Dès ses débuts, elle rencontre le succès : elle se distingue avec sa robe « Ma Griffe » réalisée dans une toile de coton rayée de vert et de blanc qui deviendra le signe distinctif de la maison. Née en 1909, Marie-Louise Carven épouse en 1939 Philippe Mallet, frère de l’architecte Robert Mallet-Stevens qui signera entre autres la célèbre villa Noailles à Hyères. Dès son plus jeune âge, elle manifeste un intérêt pour la mode, confectionnant des tenues pour son chat de compagnie. Carven est aussi sa première cliente. Ne trouvant pas à s’habiller chez les couturiers de son temps, elle crée un style à son image qui s’adresse à toutes les femmes. Elle met à l’honneur des tissus encore peu utilisés à l’époque : vichy rose, broderie anglaise et autres cotons indiens. Elle cultive la spontanéité, la jeunesse est son inspiration. Elle supprime les artifices, favorise le confort et l’aisance, réduit l’ornement. Le style Carven s’impose dans la rue comme dans les magazines de mode. Globe-trotter insatiable, la créatrice multiplie les voyages pour présenter sa mode. Elle réalise plusieurs tours du monde en cinquante ans exportant l’image de la parisienne aux États-Unis, au Brésil, jusqu’au Moyen-Orient et en Asie. Surnommée « la plus petite des grands couturiers », Madame Carven se retire après 50 ans de création. Elle disparait en 2015, à l’âge de 105 ans. En septembre 2021, l’ouverture du flagship au 6 Rond-Point des Champs Elysées, ici même où Madame Carven avait débuté, sonne comme un signal de renaissance pour le label.

We can't find products matching the selection.