#CARVENSEENBY Petra Börner

En guise de Calendrier de l’Avent, Carven a donné carte blanche à 20 artistes afin qu’ils réinterprètent chacun une pièce phare de la collection croisière 2018. Pour revisiter les bijoux de la collection, Serge Ruffieux a commissionné l’artiste multi-supports Petra Börner, qui met autant d’intensité dans ses sculptures en argile que dans ses portraits dessinés. Qui êtes-vous ?
Je suis une artiste suédoise qui vit à Londres. J’aime travailler sur des supports variés et revisiter les thématiques des forces de la nature, des paysages urbains et des expressions du visage. Je cherche à présenter ma vision personnelle des choses et je m’intéresse au lien entre une construction de l’esprit et sa réalisation. L’argile est la matière dont je me sens la plus proche dans mon travail. Quelques unes de mes sculptures sont exposées à Paris ce mois-ci dans la boutique Portefoin.
Que symbolise pour vous cette période d'attente avant Noël ?
C’est un moment de grande créativité que j’aime beaucoup surtout depuis que j’ai une fille et que nous fabriquons des choses ensemble. J'aime aussi chanter et j'apprends à jouer du piano ! C'est une période sombre et froide, surtout dans les pays Nordiques, j'ai donc appris à compenser cette morosité avec la lumière de la création, en quelque sorte.
Quel serait votre rêve artistique ultime pour l'année 2018 ?
Je prévois d’entrer dans cette nouvelle année comme on se glisse dans une nouvelle robe, brillante et sublime. Je rêve d’avoir un accès illimité à tous les matériaux que j’aime utiliser. J’ai envie de sculpter en utilisant la pierre, l'émail, l'argile et le béton et de réaliser de grandes peintures murales. J’ai aussi une forte envie de collaborer avec d'autres artistes, afin de créer du sens et d’être plus utile à notre monde.

Next story >

#CARVENSEENBY Petra Börner

En guise de Calendrier de l’Avent, Carven a donné carte blanche à 20 artistes afin qu’ils réinterprètent chacun une pièce phare de la collection croisière 2018. Pour revisiter les bijoux de la collection, Serge Ruffieux a commissionné l’artiste multi-supports Petra Börner, qui met autant d’intensité dans ses sculptures en argile que dans ses portraits dessinés. Qui êtes-vous ?
Je suis une artiste suédoise qui vit à Londres. J’aime travailler sur des supports variés et revisiter les thématiques des forces de la nature, des paysages urbains et des expressions du visage. Je cherche à présenter ma vision personnelle des choses et je m’intéresse au lien entre une construction de l’esprit et sa réalisation. L’argile est la matière dont je me sens la plus proche dans mon travail. Quelques unes de mes sculptures sont exposées à Paris ce mois-ci dans la boutique Portefoin.
Que symbolise pour vous cette période d'attente avant Noël ?
C’est un moment de grande créativité que j’aime beaucoup surtout depuis que j’ai une fille et que nous fabriquons des choses ensemble. J'aime aussi chanter et j'apprends à jouer du piano ! C'est une période sombre et froide, surtout dans les pays Nordiques, j'ai donc appris à compenser cette morosité avec la lumière de la création, en quelque sorte.
Quel serait votre rêve artistique ultime pour l'année 2018 ?
Je prévois d’entrer dans cette nouvelle année comme on se glisse dans une nouvelle robe, brillante et sublime. Je rêve d’avoir un accès illimité à tous les matériaux que j’aime utiliser. J’ai envie de sculpter en utilisant la pierre, l'émail, l'argile et le béton et de réaliser de grandes peintures murales. J’ai aussi une forte envie de collaborer avec d'autres artistes, afin de créer du sens et d’être plus utile à notre monde.